La femme que j'aime

Maxime Mulot
10 Earl's Court Square
Earl's Court
London
SW5 9DP


Home: 020 7341 73 31
Mobile: 07966 62 21 54

Né le 4 avril 1979, je suis bélier.
Ma maman que j'aime



Mon Parcours

Avoir une passion : La Restauration

Dans ma jeunesse, mon grand père Michel HUREL m'a initié à utiliser une crêpière professionnelle et cela m'avait bien plu, il est vrai que je prenais ça à la rigolade mais aujourd'hui je me rends compte qu'il m'a bien guidé. Malheureusement, il n'est plus la pour voir le résultat.
Merci Papi.

A 16 ans j'étais apprenti CAP/BEP (salle) au restaurant "La petite marmite" à Caen (Calvados), j'y suis donc resté 2 ans. Jean-Luc Barthélemy, le propriétaire m'a énormément appris durant cet apprentissage.

Par la suite, je suis allé à Paris au restaurant "Les bouquinistes" pour préparer mon CAP/BEP (cuisine).
J'ai arrêté au bout de 6 mois car je ne supportais plus d'être enfermé dans la cuisine. Quelques semaines plus tard, j'ai eu l'opportunité d'aller travailler en Colombie. En tant qu'assistant de direction d'une pâtisserie boulangerie française à Bogotta pendant 6 mois où là aussi, je me suis beaucoup enrichi de connaissances et d'expériences.
Je remercie Richard Pesty (créateur et propriétaire de cette boutique composée d'un laboratoire de fabrication, et d'un magasin situé dans le quartier français). Nous avons organisé des expositions dans différentes galeries commerçantes de la ville, cela nous a apporté beaucoup de clients français et étrangers.

De retour en France, je me suis présenté au "Pied de cheval", restaurant du Casino de Saint-Pair sur mer (Manche) ; j'y ai travaillé en tant que serveur pendant un an.

Apres avoir démissionné, j'ai postulé à l'hôtel "La beaumonderie" pour un poste de chef de rang et responsable du service réceptions/cocktails/mariages. Ceci m'a montré une autre entité du métier : la gestion du personnel, de l'hôtel, du restaurant et des réceptions. J'ai été promu au poste de Maître d'hôtel et assistant de direction. Encore une bonne expérience.

Ma tante Martine, propriétaire du restaurant "La Rapière" à Bayeux (14), m'a demandé de venir analyser la situation de son établissement afin d'en améliorer le fonctionnement (baisse de charges, encadrement du personnel). Je suis resté directeur pendant un an et demi et le restaurant a été vendu.

La traversée de "La Manche"

De nouveau à Paris, j'ai travaillé dans plusieurs brasseries parisiennes pendant 6 mois, je me suis rendu compte que je devais changer d'horizon, améliorer mon anglais et voyager. Je suis venu rendre visite a Justine (ma soeur) qui vivait à Londres ; appréciant Londres, j'ai décidé de quitter Paris en Juin 2003.

Lorsque je dînais à South Kensington (Sud Ouest londonnien) en compagnie de Justine au café-Crêperie "La crêperie de Hampstead", j'ai demandé au responsable des lieux s'ils n'avaient pas un job à me proposer. Il me demanda un CV, je lui répondis que je n'en ai pas faute de mon anglais débutant ; il me propose alors un poste de plongeur. Je lui ai confirmé cette proposition sachant bien que j'allais repartir de zéro. Malgré toutes mes expériences du passé, cela ne me faisait pas peur. Suite a cet entretien, j'ai travaillé pendant une journée en tant que plongeur, à la fin de mon premier jour, le manager fut étonné de la qualité de mon savoir-faire, il me demanda alors si je voulais devenir assistant crêpier ; j'ai accepté cette proposition avec enthousiasme. Au fil des mois, je deviens un crêpier confirmé puis assistant manager et enfin manager depuis huit mois maintenant.

Aujourd'hui, avec mon collègue Alexandre qui est également manager, je suis responsable d'une équipe de douze salariés, nous nous complétons pour le bon fonctionnement de l'entreprise. Je tiens à signaler que je suis Normand, Alexandre est Breton, c'est un élément important car nous avons chacun importé des produits de France comme le cidre, les recettes de nos grands-mères (Normandes et Bretonnes).

Mon But

Je souhaite développer une chaîne de restauration, écrire des méthodes de travail à long terme (des recettes...).
J'aime déléguer du travail, des responsabilités, tout en sachant féliciter les points positifs obtenus par les différents membres de l’équipe soudée et être constamment à leur écoute.

Ma volonté est de réussir et d’aller jusqu’au bout de mes projets, de mes ambitions comme mes grands pères me l’ont si bien inspiré.
J’étais fasciné par leurs belles réussites et cela me donne aujourd’hui l’envie de suivre un parcours aussi remarquable que les leurs.

A quelques heures de notre côte normande, on peut vivre des expériences très enrichissantes.
Et que tout le monde en prenne de la graine.